Bannière points levés Je rejoins le mouvement
Image d'un mur sur lequel est collé une affiche "qu'est-ce que vous préparez ?"

AVRIL 2021 : POLICE JUSTICE PRISON

Tous les mois et demi, nous vous proposons d’aborder un sujet politique sous un angle féministe. Après un mois de janvier consacré au lien entre féminisme et antimilitarisme, le capital en février-mars, nous travaillerons en avril sur la thématique police, justice, prison.

La première semaine du mois sera consacrée à la compréhension du sujet. Au programme : temps de sensibilisation, mise en avant des travaux de chercheuses et chercheurs féministes spécialistes du sujet, recommandations de lecture…

La deuxième semaine se voudra inspirante : nous vous partagerons des initiatives à contre-courant, et autres idées venues d’ailleurs.

La troisième semaine sera dédiée à la co-construction : maintenant qu’on a une meilleure idée du sujet, qu’est-ce qu’on a envie de proposer, de porter collectivement ?

En quatrième semaine, il sera temps de passer à l’action ! Nous proposerons donc une mobilisation en lien avec le thème du mois.

LE LABORATOIRE

C'est quoi, Pourvoir Féministe ? Un parti ?

Non, nous sommes un laboratoire d’idées et d’actions, qui vise à aborder la politique sous un angle féministe.
Alors, évidemment, nous entendons peser sur le débat politico-médiatique. Mais notre objectif est aussi et surtout de vous outiller pour que vous vous sentiez légitimes à parler politique et osiez demander des comptes aux personnes censées vous représenter.

En quoi le féminisme est-il politique ?

Une idéologie politique, c’est un ensemble défini d’idéaux éthiques, de principes, porté par un mouvement social, une institution, une classe ou un groupe important qui explique comment la société devrait fonctionner. Le féminisme, à partir du moment où il repose sur un idéal égalitaire et explique que la société ne fonctionne pas comme elle le devrait, constitue une idéologie politique.

La plupart des sujets politiques n'ont rien à voir avec le féminisme. Si ?

Poser un regard féministe sur ces sujets c’est s’intéresser aux conséquences qu’ils ont sur les femmes, les enfants, les personnes transgenres… C’est s’assurer que ne seront pas sous-estimés les effets qu’ont les politiques sur elles. Vous en voyez, vous, un sujet politique qui n’a pas d’influence ou d’intérêt pour plus de la moitié de l’humanité ?

Vous vous classez où, politiquement ?

Attachées à un « féminisme pour les 99% », pour reprendre le titre du manifeste de Cinzia Arruzza, Tithi Bhattacharya et Nancy Fraser, nous nous inscrivons dans une démarche de gauche, anticapitaliste, écologiste, antiraciste, dévalidiste… L’ambition de Pourvoir Féministe n’est pas réformiste : nous ne souhaitons pas « améliorer » tant que faire se peut la Ve République mais bien défaire le système, repenser la société entièrement.

CONTACT

11 + 10 =

SUIVEZ-NOUS SUR