IMAGINONS UNE DIPLOMATIE FÉMINISTE

A quoi ressemblerait une diplomatie féministe ? Ici, on parle relations étrangères, solidarité internationale…  Alors, à vos idées ! Et n’oubliez pas : vous êtes légitimes !

S’abonner
Me notifier
guest
4 Propositions
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ana

En France, et alors que le gouvernement prétend mener une “diplomatie féministe”, 3/4 des ambassadeur-ices sont des hommes. Les femmes sont d’ailleurs, d’après Le Monde, cantonnées à des ambassades “de moindre importance” comme des Îles des confins du monde ou des micro-Etats.

Nous pourrions suivre l’exemple du Royaume-Uni qui va remplacer tous ses ambassadeurs en poste dans les pays du G7 par des femmes..

Nous pourrions également ajouter les BRICS aux pays du G7. Sur les cinq pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), seule la Russie voit la France représentée par une femme.

Anne-Solenne Le Danvic

Les nominations des ambassadeurs : – mettre en place un quota de femmes.
– toutes les nouvelles nominations devraient donc être des femmes

Une formation obligatoire de tous les agents du MEAE, quel que soit leur niveau hiérarchique :
– les engagements de la France en matière de droits des femmes au plan international
– la prévention des violences (en interne, à la fois dans les postes à l’étranger et en centrale)

Anaïs

Dans son livre La démocratie féministe, Marie-Cécile Naves, directrice de l’Observatoire Genre de l’Iris, préconise ceci :

1) axer une partie de la politique étrangère des pays sur les droits des femmes
2) toujours tenir compte des effets sur les femmes de chacun des choix géopolitiques
3) soutenir l’accès des femmes à des postes à responsabilité, notamment diplomatiques et si possibles décisionnels.

Marie

Parité obligatoire à tous les postes de pouvoir